Texte

Hanouccah

(page non finalisée)




Une rapide vérification sur internet nous donne des résultats concordants.

Ces quelques extraits ont été tirés de différents sites, nous les présentons sans commentaire.







Elle marque une importante victoire militaire des Maccabées et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l'assimilation grecque.


..............


Aux Babyloniens ont succédé les Perses. Cyrus, roi de Perse s'est montré très bon avec les Juifs. Il les a encouragés et leur accorda la liberté de retourner dans leur patrie, de la reconstruire et de rebâtir le Temple, de s'y organiser à leur manière, étant donné qu'ils n'avaient pas été contaminés par le paganisme.

Ce ne fut pas la même chose avec les Grecs de Syrie. Sûrs de la supériorité de leur haute culture, ils traitaient les autres peuples dominés de barbares et d'arriérés. Ils ont voulu imposer leur civilisation et leur religion. C'était une obligation d'adhérer à leur manière de vivre. Si une personne était contraire ou résistait à leur culture et à leur religion, elle était tuée.

Et c'est cette situation qui sévissait en Israël en l'an 165 avant l'ère commune. Les familles qui formaient l'élite de la population juive, les Saducéens hellénisants, n'avaient pas attendus d' y être forcés, ils trouvaient cette culture très séduisante. Ils soutinrent Antiochus Epiphane dans ses projets.

A son retour d'une guerre perdue en Egypte, Antiochus Epiphanes favorisé par cette situation et par les intrigues qui séparaient les Hassidim des héllénisants, entra un jour de shabbat dans le temple de Jérusalem, tua tous les Juifs fidèles à leur D. Il mit à sac tous les objets sacrés ainsi que trésor qui contenait les dons du peuple. Peu de jours après, il introduisit la statue de Zeus dans le Temple obligeant les Juifs à prendre part avec les prêtres paiens, aux sacrifices qui étaient immolés en l'honneur de l'idole de Zeus.

Cette provocation a suffit, pour que le drapeau de la révolte soit hissé par Mathatias, de la famille des Hasmonéens, du Cohen Gadol, accompagné de ses 5 fils, avec le cri : " Mi l'Amonai elai " (Tous ceux qui sont pour D., me suivent). Dès ce moment, la guerre du Judaïsme contre le paganisme fut engagée.

Des combats terribles eurent lieu avec différentes armées dirigées par différents généraux grecs, comme Nikanor et Gorgias. Grâce à l'appui de D., qui s'est dressé dans toute Sa miséricorde, la petite armée des Maccabés a soutenu différents combats. Ils arrivèrent avec .l'aide de D., à repousser l'ennemi de Jérusalem. Ils entrèrent dans le temple, le nettoyèrent de toutes les graisses des sacrifices faits en l'honneur de Zeus. Ils enlevèrent la statue de Zeus, pour la réduire en poussière. Ensuite, ils purifièrent le sanctuaire et allumèrent les lumières ainsi qu'il est écrit : " Veidlikou nerot behatzrot kodcheha ". Ainsi cet événement fut célébré avec une grande allégresse durant 8 jours et la fête de Hanoukka, consacrée.


..................


Qu'est-ce que Antioche Epiphanes interdit aux habitants d'Israël?


Il interdit d'étudier la Torah et l'accomplissement des mitsvot. Il profana le Beth Hamikdash en plaçant la statue du dieu grec, Zeus.


....................



La Grèce est liée avec les ténèbres car les Grecs ont essayé de détruire l’âme et la raison d’être des Juifs en essayant de les « convertir » par l’hellénisation de différentes façons: en interdisant la lecture et l’enseignement de la Thora la pratique de la circoncision, le respect du Shabbat et des nouvelles lunes et en forçant les jeunes vierges juives à partager la couche des officiers grecs la nuit précédent leur mariage, souillant par là la sainteté de l’alliance du mariage et de la famille.

Sous le règne d’Antiochus IV, surnommé Epiphane (« le splendide » ou « manifestation divine”), les Grecs souillèrent le Temple en y introduisant la statue de Zeus, en offrant des porcs sur l’autel des sacrifices et en profanant les fioles d’huile d’olive destinées à l’allumage de la Menora.

La Menora qui brillait jour et nuit dans le Temple, était le symbole de la Parole de D.ieu. Et l’intention d’Antiochus était claire : Empêcher la lumière divine de briller et d’apporter Sa lumière et la Vérité.

L’empire grec corrompu était à l’époque la super puissance politique et le but était l’hellénisation du monde par la culture, la langue et les traditions grecques. Beaucoup de ces coutumes étaient profondément païennes et impures et la sainteté n’y avait aucune place.


......................


Une statue de Zeus fût érigée dans la cour du temple et une truie (animal impur pour les juifs) fut sacrifiée sur l'autel des holocaustes. C'était « l'abomination du dévastateur » prédite par Daniel 11:31.
Les Israélites de tendance hellénistes se soumirent aux ordonnances royales tandis que les juifs pieux préférèrent mourir plutôt que de profaner la sainte alliance conclue avec Dieu. Un sursaut d'énergie les secoua et, à l'appel du grand prêtre Mattathias et de ses fils, ils entreprirent de chasser l'ennemi afin de rétablir le culte du Dieu unique.


.................


Matthatias, s'il n'est qu'un humble prêtre d'un village de Judée, ne veut pas se résigner: il est au contraire décidé, avec l'aide de ses cinq fils, à éliminer ce roi sacrilège qui veut anéantir la foi juive. La coupe déborde: Antiochus IV n' a t-il pas osé, ces derniers temps (vers 167 av. J-C.) dresser une statue de Zeus dans le temple? Il a même offert des porcs sur l' autel consacré au Dieu d'Israël! Ne serait-il pas celui dont le prophète Daniel avait annoncé la venue et le sacrilège? A n'en pas douter, il faut se dresser contre un tel profanateur et le chasser pour toujours: le temple doit être à nouveau consacré au Seigneur, pour que le peuple d' Israël puisse adorer son Dieu que nul ne peut voir ni représenter.


.................


Exaspéré, Antiochus envoya une armée dans la ville sainte et massacra des centaines d’habitants. Il voulut déraciner  la foi juive, interdisant la pratique de la circoncision, du Shabbath, la lecture de la Torah. Il introduisit une statue de Zeus, dans le Temple, obligeant les Juifs à se prosterner, sous peine de mort.


..............


Un certain nombre de Juifs assimila totalement les mœurs grecques; mais pour la plupart (alors appelés les 'Hassidim) ils s'y opposèrent. Quant Antiochos Épiphane introduisit dans le Temple, sur l'autel, une statue de Zeus sculptée à sa propre effigie, "abomination de la désolation", et fit de son propre couronnement une "épiphanie",


................


L’hellénisation prend ensuite une autre tournure avec l’interdiction pure et simple du culte juif. Les livres de la Torah sont saisis, réduits en lambeaux et brûlés. La circoncision devient passible de peine de mort, ainsi que la pratique du Chabbat. Les femmes qui font circoncire leurs enfants sont mises à mort, les nourrissons pendus et les circonciseurs passés au fil de l’épée.  Enfin, pour couronner le tout, on profane le Temple de Jérusalem en y érigeant une statue de Zeus Olympien (15 décembre 167) et on y fait l’offrande de porcs, vouant ce lieu saint du judaïsme aux dieux grecs.


.................


A son retour d'une guerre perdue en Egypte, Antiochus Epiphanes favorisé par cette situation et par les intrigues qui séparaient les Hassidim des héllénisants, entra un jour de shabbat dans le temple de Jérusalem, tua tous les Juifs fidèles à leur D. Il mit à sac tous les objets sacrés ainsi que trésor qui contenait les dons du peuple. Peu de jours après, il introduisit la statue de Zeus dans le Temple obligeant les Juifs à prendre part avec les prêtres paiens, aux sacrifices qui étaient immolés en l'honneur de l'idole de Zeus.


......................



L’histoire de Hanouka est connue. On pourrait la résumer succinctement en deux aspects, l’un politico-militaire et l’autre religieux. Suite à la profanation du Temple de Jérusalem et aux décrets mettant en péril leur liberté religieuse, les Judéens s’insurgent contre l’autorité politique grecque au pouvoir. L’armée grecque bat en retraite. Durant cette accalmie et avant la riposte qui ne tardera pas, la famille des Hasmonéens, qui est à la tête de cette insurrection, réinvestit le Temple, le débarrasse de la statue de Zeus à l’effigie d’Antiochus Epiphane et reprend le culte quotidien, dont celui de l’allumage de la ménora.


(A suivre)












ACCUEIL         ARCHIVES       RAPPELS        A DIEU         LE NOM

TRADUCTION          HANOUCCAHACCUEIL.htmlDocuments.htmlRappels.htmlA_DIEU.htmlLe_Nom.htmlTRADUCTION.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5shapeimage_2_link_6